Lettre du CADEB

La dernière lettre du CADEB (Collectif d’Associations de Défense de l’Environnement de la Boucle de Montesson) (à lire ici) parle des projets d’urbanisation de la plaine de Montesson, de la non réelle concertation/prise en compte de l’enquête publique. Malheureusement leur position s’arrête à dire que « Le dossier est désormais entre les mains du Préfet », « Le dernier mot revient maintenant à l’autorité préfectorale. » et qu’ « il faut que le Cadeb fasse entendre sa voix » sans pour autant parlé de la ZAD patate et d’autres types d’actions possibles et maintenant urgent d’aborder ! Extraits :
Page 1 :

« […]
La dernière enquête restera dans les annales, …comme contre exemple.
En mai 2013, elle a porté sur la Zac de la Borde à Montesson, projet porté la communauté de communes car il touche la Plaine (voir en page 8 de la Lettre) Le rapport d’enquête comporte 87 pages; il comptabilise et classe par thèmes les observations. Rien à redire. Ce sont les conclusions qui laissent pantois. L’avis est « positif », sans aucune réserve. L’impact sur l’activité agricole est ignoré, malgré les interrogations des services de l’Etat, l’opposition de la chambre d’agriculture et du Cadeb qui mettent en cause l’utilité du projet au regard de ses conséquences sur l’économie maraîchère. Aucune interrogation sur le projet « urbanistique » lui-même, qui apparaît contraire à l’esprit des récentes lois sur une bonne utilisation du foncier et la nécessaire préservation des espaces agricoles. Plus que décevant! Le dossier est désormais entre les mains du Préfet. Le suivi de toutes les autres enquêtes publiques – PLU dans plusieurs communes du territoire, documents à l’échelon de l’Île-de-France (SDRIF, PDU) – prend beaucoup de temps, mais il est indispensable pour que le Cadeb fasse entendre sa voix et celle des associations membres. Merci à notre chargé de mission François Aubrun, et à tous ceux qui lui apportent leur soutien par leur expertise et leur connaissance du territoire.
Le Bureau du Cadeb »

Et page 8 :
« Zac de la Borde: projet inacceptable en l’état
Une enquête publique est faite pour permettre aux personnes intéressées de s’exprimer. C’est ce qu’a fait le Cadeb, parmi d’autres, pour s’opposer au projet dans sa configuration actuelle. Le commissaire enquêteur ne l’a pas entendu. Le dernier mot revient maintenant à l’autorité préfectorale.[…] »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s