Le Parisien

Les commerçants entrent en résistance

Face au projet de grande surface

Sébastien Birden | Publié le 14 oct. 2013, 07h00

JeanRaymond Dumas le président de l’association des commerçants mène la fronde contre le projet d’installation de Grand Frais LPS B

Montesson, jeudi. Jean-Raymond Dumas, le président de l’association des commerçants, mène la fronde contre le projet d’installation de Grand Frais. (LP/S.B.)

«Si on avait su ça avant, on n’aurait jamais investi ici. » A l’image de nombreux autres commerçants du centre-ville, le boulanger Stéphane Leonardo, installé depuis un mois seulement face à la mairie, a bien du mal à avaler la pilule. Il y a quelques jours, la nouvelle de la probable installation d’un supermarché de l’enseigne Grand Frais à Montesson a franchi le seuil des boutiques. Et provoqué une véritable fronde de la part des professionnels qui estiment que cette nouvelle grande surface — potentiellement la quatrième dans la ville sans compter l’hyper Carrefour — représente un véritable danger pour leurs activités.

« Je suis écœuré. Pour moi, on veut tuer le petit commerce. On va avoir face à nous une enseigne qui casse les prix. C’est certain, il y a des clients qu’on ne reverra plus », indique Jean-Raymond Dumas, boucher et président de l’association des commerçants. Du moins pour l’instant. « Car je vais démissionner. J’estime que c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. » Le commerçant reproche surtout à la municipalité de ne pas avoir dévoilé l’existence de ce projet. « Le minimum aurait été qu’on en parle. Or, j’ai appris tout cela par hasard », reprend-il.

« Il y a eu un petit bug interne. A moi de résoudre ce problème », reconnaît le maire Jean-François Bel (UMP) qui a tenté de rassurer l’ensemble des commerçants mercredi soir à l’occasion d’une réunion extraordinaire qu’il a jugée « constructive ».

Grand Frais s’installera de toute façon dans la Boucle

« Pour moi, la partie est encore loin d’être jouée. Certes, le permis de construire est signé mais on va maintenant entrer dans la période des recours », explique l’élu tout en précisant que « si ce magasin Grand Frais ne vient pas à Montesson, il s’installera de toute façon ailleurs dans la Boucle ». Il estime également que « la mairie et les commerçants ont tout intérêt à travailler ensemble pour défendre les intérêts d’un centre-ville que nous souhaitons vivant et dynamique, en étudiant à nouveau la question du stationnement et en multipliant les animations ». Reste à savoir si cela suffira à apaiser une tension pour l’instant bel et bien palpable derrière les étals.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s